lundi, 10 septembre 2012 16:25

Mécanisme fusil semi-automatique

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

 

LES FUSILS à rechargement automatique connaissent un succès aussi exceptionnel que légitime. Ces armes passionnantes se déclinent en trois mécanismes bien distincts, qui conditionnent leurs caractéristiques d'usage.

 

1 - L'emprunt de gaz

emprunt-gaz-1

Au moment du tir, une partie des gaz de combustion de la poudre est déviée par l'orifice à la base du canon, vers l'avant du piston (en bleu). Celui-ci est propulsé en arrière, en comprimant le ressort de rappel qui entoure le magasin et en entraînant la culasse (en jaune) par un système de tringles (en orange). La douille vide est éjectée et une nouvelle cartouche monte vers la chambre. L'ensemble est ensuite ramené à la situation originelle par la détente du ressort, prêt pour un nouveau tir.

 

 

2 - L'inertie

 

emprunt-gaz-inertie

 

Le recul consécutif au tir de la cartouche entraîne "arme vers l'arrière. Sauf la culasse (en jaune), retenue par son inertie, contre laquelle vient se plaquer sa tête (en vert) qui se déverrouille par rotation et comprime son ressort de rappel. Ce ressort projette la culasse en arrière, qui compresse son propre ressort de rappel. La douille est expulsée et une nouvelle munition arrive face à la chambre. La culasse et sa tête sont alors relancées vers "avant par le ressort, retrouvant leur place.

 

 

3 - Le recul du canon

recul-canon

 

Le recul engendré par le tir de la cartouche projette le canon (en vert) et la culasse (en jaune) vers l'arrière, comprimant le ressort de rappel du canon qui entoure le magasin et celui de la culasse placé derrière elle. Le canon est renvoyé en avant par son ressort, alors que la culasse reste maintenue un instant en retrait, permettant l'extraction de la douille et son remplacement par une nouvelle cartouche. Le ressort de la culasse la ramène ensuite vers l'avant à sa position première.

 

 

 

Pour bien l'entretenir...

Le système est peu exigeant. L'armurier suggère de bien essuyer puis de lubrifier le ressort de recul. Et de faire très attention à remettre dans le bon sens les bagues régulatrices quand on remonte le fusil: précaution cruciale pour que celui-ci continue à fonctionner impeccablement avec les cartouches que l'on a l'habitude d'employer.

 

 

Source: LCF Août 2012

Lu 36688 fois Dernière modification le vendredi, 19 octobre 2012 06:52
Plus dans cette catégorie : « Le calibre La carabine Mauser M12 »